Schweiz/Suisse

Compétition Automobile

En 2011, Michelin engrange les titres de champion en série

Michelin aime traditionnellement se mesurer à la concurrence – cela vaut aussi, et tout particulièrement, pour le sport mécanique. Que ce soit sur deux ou quatre roues, sur l'asphalte, le gravier, la neige ou la boue, en endurance ou en Formule 1: en 2011 aussi, le fabricant de pneumatiques a continué de remplir les pages de son impressionnante saga en sport mécanique et de rafler bon nombre d'autres titres de champion dans diverses courses partout dans le monde.

Michelin triomphe en endurance

Michelin sort d'une saison d'endurance 2011 on ne peut plus réussie. Aux légendaires 24 Heures du Mans, le constructeur français de pneumatiques a savouré sa victoire avec l'écurie Audi. Michelin a ainsi signé la 20ème victoire de son histoire sur le circuit du Mans, et est invaincu depuis 1998 sur cette épreuve d'endurance mythique de la Sarthe. Au volant de son Audi R18 TDI, Benoît Tréluyer a apporté une preuve éclatante de la vitesse et de la longévité des pneus MICHELIN: le français a bouclé 750 km avec le même train de pneumatiques, établissant ainsi un nouveau record. Michelin s'est également imposé aux 24 Heures du Mans dans les catégories LM GTE Pro, LM GTE Am et LM GTE. La victoire est aussi revenue à une équipe Michelin dans la catégorie prototype non officielle LMP1 avec moteur essence: la Lola-Toyota du team Rebellion Racing n'a pas trouvé d'adversaire à sa mesure sur sa route.

Les 24 Heures du Mans faisaient partie de l'Intercontinental Le Mans Cup (ILMC) – prestigieuse course d'endurance également dominée par MICHELIN en 2011. Les teams phares de la catégorie LMP1, Peugeot Sport Total, Audi Sport Team Joest, Team OrecaMatmut et Rebellion Racing ont tous disputé les sept courses ILMC avec des pneus MICHELIN. Aussi bien en catégorie prototype LMP1 que dans la catégorie LM GTE, deux teams Michelin ont coiffé la couronne avec respectivement les écuries Peugeot Sport Total et AF Corse. Dans la catégorie LMP1, ce sont même les quatre premières places au final que se sont assurées ces équipes avec leurs bolides équipés de pneus MICHELIN. Le tableau est identique en catégorie LM GTE Am. Ici, trois teams Michelin se sont emparés des trois premières places (LarbreCompetition, Krohn Racing, AF Corse). Chez les constructeurs, deux partenaires Michelin ont également triomphé avec Peugeot (LMP1) et Ferrari (LM GTE).

Avec Toyota, un autre grand nom s'appuie en 2012 sur les pneus de compétition MICHELIN dans le futur championnat du monde d’endurance.

Autres titres de champion aux European et American Le Mans Series

Les spectateurs ont aussi pu assister à une nette domination des teams partenaires de Michelin lors des Le Mans Series (LMS) européens. Avec Rebellion Racing (LMP1), AF Corse (LM GTE Pro), IMSA Performance Matmut (LM GTE Am) et Pegasus Racing (FLM), les équipes Michelin ont raflé quatre titres de champion sur cinq dans le classement par équipe. Victoire sur toute la ligne également dans le classement constructeur des LMS: Lola-Toyota (LMP1) et Ferrari (LM GTE) ont remporté leur victoire avec des pneus MICHELN. Avec Emmanuel Collard/Julien Jousse (LMP1), Giancarlo Fisichella/Gianmaria Bruni (LM GTE) et Nicolas Armindo/Raymond Narac (LM GTE Am), ce sont trois titres de champion sur les cinq possibles dans le classement par pilote qui sont revenus à des pilotes Michelin.










Lors de la compétition organisée par Michelin lui-même, le MICHELIN Green X Challenge, la Pescarolo-Judd N°16 a été distinguée pour sa conduite particulièrement efficace sur le plan énergétique tout au long de la saison. Il va de soi qu'elle roulait elle aussi sur les pneus du fabricant clermontois.

Dans l'American Le Mans Series (ALMS), Michelin a remporté le titre du meilleur constructeur de pneumatiques aussi bien en GT qu'en catégorie LMP2 et engrangé de nombreuses victoires. Christophe Bouchut et Scott Tucker se sont imposés face à leurs concurrents au volant de leur Honda Lola Spyder chaussée de pneus MICHELIN et ont conquis le titre de champion en LMP2. En LMPC, c'est également un team Michelin qui s'est adjugé le titre avec le trio de pilotes Eric Lux, Gunnar Jeannette et Ricardo Gonzalez, à l'issue des neuf courses. La coupe de la meilleure équipe viendra prochainement décorer la vitrine de Core Autosport, qui compte sur les pneus Michelin au volant de son Oreca FLM09.

Aux 24 Heures du Nürburgring, Marc Lieb/Lucas Luhr/Timo Bernhard et Romain Dumas, au volant de leur Porsche 911 GT3 RSR, ont apporté une nouvelle victoire à Michelin sur le mythique circuit d'endurance du Nordschleife.

L'entreprise a également gagné sa place au soleil lors du Championnat du monde FIA GT1. Michael Krumm et Lucas Luhr ont remporté le titre au volant d'une Nissan GT-R de l'écurie JR Motorsports.

Enfin, au Championnat japonais Super GT, le duo formé par le japonais Masataka Yanagida et l'italien Ronnie Quintarelli a assuré, au volant de sa Road MOLA Nissan GT-R de 450 CV, un nouveau succès à Michelin. Ils ont remporté le championnat dans la catégorie reine GT500.

Rallyes: par monts et par vaux

Le début de saison du World Rally Championship (WRC) en février a vu le grand retour de la marque clermontoise dans la catégorie reine des rallyes. Les grands teams que sont Citroën, Ford et MINI ont misé sur les pneus de la maison Michelin. Jusqu'à la dernière minute, le multiple champion du monde Sébastien Loeb (Citroën DS3 WRC/MICHELIN) et Mikko Hirvonen (Ford Fiesta RS WRC/MICHELIN) se sont livré un duel passionnant pour décrocher le titre de champion du monde des pilotes. Sébastien Loeb s'est finalement imposé, devenant ainsi pour la huitième fois consécutive le pilote de rallye le plus rapide du monde et offrant à Michelin le 19ème titre de Champion du Monde des Rallyes Pilotes depuis l'existence du WRC. Le titre Constructeurs a été adjugé dès l'avant-dernière manche, le Rallye d'Espagne, avec une nouvelle consécration du Citroën Total World Rally Team – soit le 21ème titre Constructeurs pour Michelin au Championnat du Monde des rallyes depuis 1973.

Dans l'Intercontinental Rally Challenge (IRC), la deuxième compétition de rallye internationale, les vainqueurs comptent eux aussi sur les pneus à l'effigie du célèbre bonhomme Michelin. Michelin et l'écurie Skoda se sont assuré le titre Constructeurs IRC dès l'issue du Rallye d'Ecosse début octobre. Avant le dernier rallye de la saison à Chypre, six pilotes pouvaient encore prétendre au titre – tous avec des pneus MICHELIN. C'est finalement Andreas Mikkelsen qui l'a emporté.


MICHELIN s'est trouvé un autre champion en la personne du finlandais Juho Hänninen, vainqueur du Super 2000 World Rally Championship (SWRC). Au volant de sa Skoda Fabia S2000 équipée de pneus MICHELIN, il a remporté trois courses cette saison. La graine de champion Ott Tänak – également pilote Michelin – a passé la ligne d'arrivée en tête lors de trois autres rallyes. La marque de Clermont-Ferrand a ainsi dominé six courses sur les huit que compte le SWRC. Avec Luca Rossetti, c'est encore un pilote de rallye qui s'est adjugé la victoire avec MICHELIN: l'italien a empoché le titre de Champion d'Europe de Rallye au volant de son Abarth S2000.

Succès dans d'autres séries de course et coupes de marque

À l'ADAC GT Masters Serie, que Michelin accompagne en tant que fournisseur de pneumatiques, Dino Lunardi et Alexandros Margaritis ont obtenu le titre de champion dans le classement Pilotes au volant de leur BMW ALPINA B6 GT3 Evo 2011 de 530 CV. Le team Reiter Engineering s'est adjugé le titre par équipe. Les frères Johannes et Ferdinand Stuck ont décroché le titre au volant de leur Lamborghini Gallardo LP600+ équipée de pneus MICHELIN.

Les coupes de marque les plus réussies et les plus rapides au monde font, elles aussi, confiance aux pneus de la maison Michelin. On trouve, entre autres, la Porsche Carrera Cup Allemagne (champion: Nick Tandy), la compétition internationale Porsche Mobil 1 Supercup (champion: René Rast), de même que de nombreuses courses Renault destinées à la future relève (Formula Renault 3.5 Series, Eurocup Formula Renault 2.0, Northern European Cup Formula Renault 2.0, Eurocup MeganeTrophy, Eurocup Clio, et bien d'autres).

Tour d'horizon des Victoires Michelin en 2011

Les 24 Heures du Mans

Victoire finale avec Audi
Victoire de catégorie en LM GTE Pro
Victoire de catégorie en LM GTE Am
Victoire de catégorie en LM GTE

Intercontinental Le Mans Cup (ILMC)

Vainqueur au classement par équipe LMP1 avec Peugeot Sport Total
Vainqueur au classement par équipe LM GTE avec AF Corse

Titre Constructeurs avec Peugeot (LMP1)
Titre Constructeurs avec Ferrari (LM GTE)

Le Mans Series (LMS)

Titre de champion dans le classement par équipe avec Rebellion Racing (LMP1)
Titre de champion dans le classement par équipe avec AF Corse (LM GTE Pro)
Titre de champion dans le classement par équipe avec IMSA Performance Matmut (LM GTE Am)
Titre de champion dans le classement par équipe avec Pegasus Racing (FLM)

Titre de champion dans le classement Constructeurs avec Lola-Toyota (LMP1)
Titre de champion dans le classement Constructeurs avec Ferrari (LM GTE)

Titre de champion dans le classement Pilotes avec Emmanuel Collard/Julien Jousse (LMP1)
Titre de champion dans le classement Pilotes avec Giancarlo Fisichella/Gianmaria Bruni (LM GTE)
Titre de champion dans le classement Pilotes avec Nicolas Armindo/Raymond Narac (LM GTE Am)

American Le Mans Series (ALMS)

Titre du meilleur fabricant de pneumatiques dans la catégorie LMP2
Titre du meilleur fabricant de pneumatiques dans la catégorie GT
Titre Pilotes avec Christophe Bouchut et Scott Tucker en LMP2 (Honda Lola Spyder)
Titre Pilotes avec Eric Lux, Gunnar Jeannette et Ricardo Gonzalez en LMPC
Vainqueur au classement par équipe LMPC avec Core Autosport
MICHELIN Green X Challenge pour la Pescarolo-Judd numéro 16

24 Heures de Nürburgring

Victoire finale avec Marc Lieb/Lucas Luhr/Timo Bernhard et Romain Dumas (Porsche 911 GT3 RSR)

Championnat du Monde FIA GT1

Vainqueur du Championnat du monde des Pilotes avec Michael Krumm et Lucas Luhr (Nissan GT-R)

Championnat japonais Super GT

Titre Pilotes avec Masataka Yanagida/Ronnie Quintarelli en catégorie GT500 (Road MOLA Nissan GT-R)



World Rally Championship (WRC)

Vainqueur du titre de Champion du Monde des Rallyes Constructeurs avec Citroën
Vainqueur du titre de Champion du Monde des Rallyes Pilotes avec Sébastien Loeb

Intercontinental Rally Challenge (IRC)

Vainqueur du titre Constructeurs avec Skoda
Vainqueur du titre Pilotes avec Andreas Mikkelsen

Super 2000 World Rally Championship (SWRC)

Vainqueur du titre de Champion du Monde Pilotes avec Juho Hänninen

Championnat d'Europe de Rallye

Vainqueur du titre Pilotes avec Luca Rossetti

ADAC GT Masters Serie

Vainqueur du titre Pilotes avec Dino Lunardi et Alexandros Margaritis (BMW ALPINA B6 GT3 Evo 2011)
Vainqueur du titre Team avec Reiter Engineering (Lamborghini Gallardo LP600+)


(situation: 11/2011)



Retour vers la page Compétition