MotoGPTM : une saison passionnante et exigeante

Il a fallu attendre le dernier Grand Prix de la saison pour connaître le nom du champion du monde MotoGP™ de la saison 2017. Cinq pilotes et trois constructeurs différents se sont imposés lors des 18 courses.

Auteur de six victoires chacun, le titre s’est joué entre Marc Márquez (Repsol Honda Team) et Andrea Dovizioso (Ducati Team) lors du Gran Premio Motul de la Comunitat Valenciana, sur le circuit de Valencia en Espagne.

Marc Márquez a coiffé une sixième couronne mondiale, la quatrième en MotoGP™ et la deuxième en deux années de collaboration avec Michelin. « Deux années avec Michelin et deux titres mondiaux ! Durant la première partie de la saison, j’ai eu des difficultés à comprendre les limites du pneu, mais Michelin a réalisé un travail extraordinaire pour résoudre tous les problèmes. La saison a été incroyable, toute l’équipe et tout le monde chez Michelin m’ont beaucoup aidé. Je voudrais les remercier », commentait Marc Márquez.

Cette saison, Michelin a proposé à l’ensemble de ses partenaires autant de choix que possible sur chaque course pour leur permettre de choisir ce qui fonctionnera le mieux, selon le style du pilote. L’ensemble des choix proposés a été utilisé sur la majorité des courses.

Michelin équipera l’intégralité de la catégorie MotoGP™ jusqu’en 2023. « Michelin mettra à profit son alliance avec Dorna Sports pour continuer de développer des pneus de compétition toujours plus sûrs et plus compétitifs, mais aussi des innovations dont bénéficieront aussi nos pneus de route », a assuré Pascal Couasnon, directeur Michelin Motorsport.

Rossi répond : « Avec Michelin, plusieurs options de pneu sont mises à notre disposition au départ de chaque course. Cela signifie que chaque coureur pouvait choisir la combinaison qui lui convenait le mieux, et certains choix ont clairement fait la différence à certains moments… »

 

Alors qu’il restait encore trois courses à disputer, Márquez a été couronné pour la troisième fois champion du monde de la catégorie reine après avoir célébré son premier succès dans le jardin de son employeur Honda, à Motegi au Japon. Avec cinq victoires, le bilan final de l'espagnol s’avère supérieur à celui de ses rivaux. C’est la récompense d'une saison intelligemment menée, son expérience l’ayant aidé à éviter toute blessure majeure et à s’appuyer sur ses points forts pour garder un bon rang les jours où il ne réussissait pas à remporter la course.

moto edito marquezgp why michelin

Vous utilisez un navigateur non pris en charge
Vous utilisez un navigateur qui n'est pas pris en charge par ce site. Certaines fonctionnalités peuvent ne pas marcher correctement. Votre navigation peut en être affectée. Utilisez ou mettez à niveau ou installez l'un des navigateurs suivants pour profiter pleinement de ce site