Schweiz/Suisse

Tout savoir sur les pneus

Ne jugez pas un pneu sur son apparence !

Michelin 18 mai 2010

Composition d'un pneu

Très simple au premier abord, le pneu se révèle en fait un concentré de technologies.

Le pneu MICHELIN est un produit composite de haute technologie assemblant une large variété de matériaux, essentiels à votre sécurité et aux performances de votre véhicule.

Chaque pneu est un assemblage unique de gommes et de matériaux aux propriétés très diverses dont la fabrication requiert une grande précision. Par ailleurs, pour structurer la carcasse du pneu, des fibres textiles et des câbles métalliques y sont incorporés. Chaque élément est spécifiquement conçu pour répondre aux exigences de flexibilité, de résistance et d'adhérence.


 

Composition d'un pneu

Le pneu se compose des éléments semi-finis suivants :

1. Une feuille d'un caoutchouc synthétique très étanche à l'air.

Cette feuille de caoutchouc synthétique, parfaitement étanche à l'air va se situer à l'intérieur du pneu. Elle fera office de chambre à air. Vérifiez votre pression mensuellement pour parer toute perte d'air due à la pression atmosphérique.

2. La nappe-carcasse

Cette carcasse est composée de minces câbles en fibres textiles disposés en arceaux droits et collés au caoutchouc. Ces câbles sont un élément clé de la structure du pneu et vont lui permettre de résister à la pression. Dans une nappe de pneu automobile, il y a environ 1400 câbles qui peuvent chacun résister à une force de 15 kg.

3. Un bourrage zone basse.

C'est le point de jonction entre la gomme et la jante métallique. Son rôle est de transmettre les efforts de freinage et d’accélération de la jante vers l'aire de contact au sol.

4. Les tringles

Elles servent à plaquer le pneu sur la jante le plus fermement possible. Elles peuvent supporter jusqu'à 1800 kg d’effort sans risque de rupture. Vous en possédez huit sur votre véhicule, soit deux par pneu. Ensemble, elles sont capables de supporter jusqu'à 14 400 kg. Une voiture pèse en moyenne 1500 kg.

5. Les flancs

Ils vont protéger le pneu des chocs comme les trottoirs, les trous dans la chaussée, etc. Composés en gomme ultra-résistante, ces flancs possèdent aussi des inscriptions importantes quant à l'utilisation du pneu.

6. Les nappes-sommet

La parfaite disposition des nappes-sommet assure la rigidité de la carcasse essentielle à votre sécurité. Michelin maîtrise parfaitement cette technique : les nappes-sommet, constituées de câbles en acier très minces, extrêmement résistants, sont croisées obliquement et collées l'une sur l'autre. Ainsi, le pneu peut résister aux efforts de dérive et ne pas se déformer lors des mouvements du véhicule. Il reste aussi suffisamment flexible pour absorber les chocs comme les secousses, les trous ou autres obstacles de la route.

7. Les nappes de ceinture

Parfois nommées le degré zéro de la ceinture, ces nappes permettent de conserver un profil stable sous l'effet de la vitesse et ainsi, de réduire les échauffements. Elles sont armées de câbles généralement en nylon, posés en fil unitaire ou en bandelette perpendiculaire à la nappe carcasse afin de ne pas s'étirer sous l'effet de la force centrifuge.

8. La bande de roulement

Seule une partie de la bande de roulement sera en contact avec le sol : une zone pas plus large que la paume de la main. Dans l'aire de contact au sol, la bande de roulement doit pouvoir résister à des efforts très importants. Le mélange qui la constitue doit être adhérent sur tous types de sols, résister à l'usure, à l'abrasion et s'échauffer faiblement. Un travail de titan pour une si petite surface.
En définitive, un pneu n'est pas qu'un rond de caoutchouc noir rempli d’air !
  • auto
  • 4x4 / suv
  • utilitaire
Loader